Les crédits sans apports sont en augmentation


Par directgestion

 

Les banques et les établissements de crédits ont enrichis leurs offres de crédits sans apports personnels nécessaires. En conséquence, le nombre de crédits souscris sans apports sont en augmentation.

 

De quel type de crédits s’agit-il ?

Les crédits sans apports sont des prêts à long terme permettant de financer un achat immobilier sans pour autant apporter des liquidités à l’ouverture. Ainsi, en 2015, 8 % des crédits souscris l’ont été sans apports, et en avril 2017 ce sont 15 % de ces crédits qui ont été accordés dans ces conditions.

 

Qui est ciblé par cette stratégie commerciale ?

Les banques et les établissements de crédits ciblent les ménages modestes et potentiels futurs primo-accédants souhaitant investir dans leur résidence principale. L’argument est simple : le crédit sans apports finance le prix de la maison et les droits de mutation (mieux connus sous le nom de frais de notaire).

 

Quel est l’objectif stratégique des banques ?

Poussés à la surenchère pour maintenir leur niveau de rentabilité, les banques et établissements souscripteurs de crédits doivent, d’une année sur l’autre, remplir des objectifs commerciaux ambitieux voire irréalistes, ce qui les poussent à proposer des crédits à des conditions toujours plus avantageuses mais risquées afin de séduire une nouvelle clientèle peu au fait des mécanismes réels impliqués par ce type de prêt immobilier à terme.